Mais pourquoi donc un blog ?

T'as pas autre chose à faire ?

Tant de questions, dont voici les réponses. Bien sûr que j’ai autre chose à faire, comme tout le monde d’ailleurs. Mais…

Premièrement, ça fait longtemps que je veux écrire et faire de la vulgarisation. Parce que j'adore apprendre des choses. Et la meilleure façon de s’ouvrir à de nouvelles choses et d’apprendre, c’est de partager ce qu’on sait aux autres.

Comme jle disais, j’ai aussi d’autres choses à faire. MétroVélo Boulot Dodo comme on dit. Avec tout ça, malgré de nombreuses idées, j’ai peu de temps ou de motivation pour d’autres projets. C’est bien triste, me diras-tu avec raison. Et c’est pourquoi, entre autres raisons, que j’ai décidé de prendre un peu plus de contrôle, et de travailler à mon compte.

Je démarre donc ma nouvelle vie pro début 2020, juste avant la pandémie (pas de bol). J’ai donc mis l’emphase sur mon nouveau boulot, pour ensuite me libérer du temps et mettre à plat mes projets, dont ce blog fait partie. J’ai précisé mes objectifs et commencé à écrire fin 2020.

Et donc ça y est, je commence à sortir mes premiers articles. Ça tombe au début de 2021, mais tu comprends que ça n’a rien à voir avec les “bonnes” résolutions (c’est pas vraiment mon genre).

Mes objectifs

Vulgarisation de mon métier et du monde du numérique

Mon objectif à l'origine est de parler de mon métier, de vulgariser ce que je fais tous les jours depuis quelques années maintenant. Si tu travailles dans le même milieu que moi, tu auras déjà remarqué que mis à part nos collègues, les gens ne comprennent pas si bien les métiers, les termes et les expressions qui gravitent autour du logiciel.

Il y a 10 types de personnes dans le monde, ceux qui comptent en binaire et les autres. - un t-shirt de geek

Même ma famille ne comprend pas forcément en quoi consiste mon métier (ni cette blague douteuse d’ailleurs), et c’est normal. C’est compliqué, c’est relativement opaque, et c’est parfois un peu élitiste. Ça rend le tout difficile d’accès pour les néophytes.

Alors oui, il y a plein de tutos sur le net pour apprendre à coder. Mais pour les gens qui veulent comprendre les approches, les méthodes, et les modes de pensée, ou simplement juste comprendre en gros en quoi ça consiste “un site web”, ben y a pas grand chose.

#clichés

C’est plutôt classique en fait, dans la plupart des milieux très techniques, on retrouve une barrière dans la transmission de nos savoirs. Notamment par le jargon utilisé par “ceux qui savent”, mais aussi tout simplement parce que c’est compliqué, et que pour bien expliquer, c’est long. J’ai donc envie de faire partie de ces gens qui prennent du temps pour bien expliquer des choses.

Outre la pure gentillesse du geste, il faut pas oublier aussi que vulgariser c’est important comme compétence pour un professionnel. Parce que pour qu’un client te fasse vraiment confiance, il faut qu’il comprenne ce que tu lui dis, les solutions que tu lui proposes, et les choses que tu mets en place pour lui.

Donc oui, les raisons pour lesquelles je veux faire de la vulgarisation en public sont multiples. D’abord parce que j’aime ça. Ça permet que d’autres gens comme toi me challenge, mais aussi (et je ne m’en cache pas) pour me faire une petite vitrine, et montrer que je connais quand même bien mon métier.

Promotion de la pensée critique en entreprise

J’ai plusieurs passions dans la vie, et je me compte parmi les plus chanceux parce que mon métier en est une. Une de mes autres passions, c’est la zététique.

La quoi ?

La zététique. En gros, c’est la pratique de la pensée critique, ou “l’art du doute” comme le définit Henri Broch, un des piliers du domaine. C’est l’utilisation d’une méthode pour comprendre ce qu’on sait et comment on le sait. Le tout se base sur pleins d’aspects, dont la compréhension de notre fonctionnement en tant qu’humain.

La zététique est présentée comme « l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges » ou comme « l'art de faire la différence entre ce qui relève de la science et ce qui relève de la croyance ». - Wikipédia

Pour ma part, je me concentre principalement sur le second point. Mais tu verras qu’aussi surprenant que ça puisse paraître, le premier point est important aussi, même dans le contexte de l’entreprise. J’ai vraiment un gros paquet de sujets en tête, et je sais que la pseudo science et les “thérapies étranges” arriveront sur le tapis à un moment ou à un autre.

Comme je l’ai dit au début de ce billet, j’ai commencé à travailler concrètement sur ce projet en pleine pandémie du Covid-19. J’ai vu, comme toi, que l'esprit critique, ça se perd. Du moins celui qui se pratique avec une méthode, qui permet de se questionner sainement, et sans tomber dans les réponses incohérentes par simple défiance.

Que ce soit dans l’éducation ou dans les médias, j’ai remarqué que, poussé par la pandémie, on a vu une avalanche d’articles, de reportages, de films “pseudo scientifiques” sur tout et rien, et le monde de l’entreprise n’est pas épargné, bien loin de là.

Il existe déjà moult chaînes youtube, livres et gens qui parlent de la zététique (voir ma petite liste de référence en fin d’article). Ils parlent de beaucoup de sujets pour le moins polémiques, mais à ma connaissance, aucun n’est centré sur le monde de l’entreprise.

C’est donc assez naturellement que mon second objectif avec ce blog est de tenter une sensibilisation à ce sujet, appliquée au cadre de l’entreprise. Je compte donc partager cette méthode, en l'appliquant à des sujets concrets, ou des choses que je peux voir passer (sur LinkedIn notamment). On va parler méthode de pensée critique, biais cognitifs, et pseudo sciences. Ça va être très cool !

Certains sujets vont faire "débat". Je sais d’avance que bien des gens seront en désaccord avec ce que je pourrais dire, malgré un argumentaire construit objectivement. Mais il me semble important de le faire, ne serait-ce que pour permettre un échange d’idées et d’arguments.

Mon approche sera toujours réfléchie et avec une prise de recul maximale. Je ferais la critique de certaines méthodes proposées comme des solution miracle à tous les problèmes de l’entreprise avec des faits et des explications de comment on peut se permettre de douter avec méthode. Tout ça pour te permettre à toi, à ton collègue et/ou ton patron de faire des choix éclairés.

Du bonus

Je ferais aussi très probablement des plus petits articles sur des sujets qui ne touchent pas directement à l’entreprise ou au web. Ça sera des genres d’annexes sur des points qu’on n’aura pas le temps d’aborder en détail dans les articles principaux.

Tu peux aussi me proposer des sujets ici, si tu penses que je devrais aborder certains trucs. Je promets pas de tout traiter bien-sûr, “I’m only human”. Mais en fonction de mon niveau de connaissances et d'intérêt, et surtout de la quantité de gif cools qu’on peut trouver en rapport, hop, j’en parlerais 😀

Les gifs, c'est la vie

Ça sera cadeau, pour toi (ou pas) si tu veux aller plus loin sur certains sujets.

Conclusion

Voilà, les idées derrière ce projet en gros. Je ne fais pas ça pour apporter une “vérité” face à des “mensonges” mais bien pour proposer une manière calme et réfléchie d’aborder les sujets sensibles, clivants ou juste mal compris. Aussi dans le but de nous éviter de mal comprendre des choses, ou bien simplement de se faire avoir par une magnifique formation marketing, qui transforme un truc inutile en un truc indispensable pour ta boite ou ton équipe.

J'espère au final te donner de la curiosité, et du recul, pis si je peux en passant te faire gagner du temps, ben tant mieux !

J’aurais la régularité que j’aurais, pasque ben je fait ça sur mon temps libre, et selon les périodes, j’en ai plus ou moins du temps !

Toujours, je resterais ouvert aux critiques (constructives), parce qu'à plusieurs, on apprend plus vite et on comprend mieux les choses. Donc n’hésite pas à échanger avec moi, soit par LinkedIn, soit par ma page dédiée ici, et abonnes toi à mes articles, j’ai un super feed RSS ! #2021

Ressources de zététique et de pensée critique